Bashir Carpets
ACCUEIL     TAILLES     COLLECTIONS      SERVICES     SOLDES      À PROPOS     CONTACT      FR     EN

Qum - Arbre de vie : 12'4" x 9'

Qum - Arbre de vie : 12'4" x 9'

Qum - Arbre de vie : 12'4" x 9'
Qum - Arbre de vie : 12'4" x 9'
Qum - Arbre de vie : 12'4" x 9'

Quel est le prix?

NomQum - Arbre de vie
Dimensions en pieds12'4" x 9'
Dimensions en mètres3.76 x 2.74
Matière100% Soie
Type de fabricationNoué à la main
Type de noeudsPersan (Senneh)
Pays de fabricationPakistan (Asie du Sud)
Origine du designPersan
ConditionExcellente (tout neuf)
Disponible en d'autres dimensionsOui, en effectuant une commande spéciale
Numéro de référenceK299353F

*Ce tapis est noué à la main. Des différences peuvent apparaître dans les formes, l'épaisseur, les motifs et les tailles.
**Chaque tapis est de haute qualité. Il est soigneusement séléctionné pour vous par un membre de la famille Bashir.




Un bref aperçu des tapis Qum

Les tapis "Qum", aussi connu sous les noms de Ghoum, Gom, Qom, Qoum, Kum ou Koum, sont tissés dans les ateliers de Qom, une ville située dans le centre nord-ouest de l'Iran. La production de tapis est récente. Les premiers métiers à tisser apparurent à Qom seulement vers 1930. Par conséquence, les tapis provenant de cette ville ne possèdent pas de designs traditionnels particulier. Malgré tout, les Qum se sont rapidement imposés sur le marché mondial grâce à leur exécution technique raffinée et à la variété de leurs dessins, inspirés des dessins des centres persans plus importants aux traditions plus anciennes et parfois de motifs des tapis du caucase. Il y a des tapis Qum avec des dessins floraux à champ uni semblables à ceux des Isfahan ou bien à médaillon central comme dans les Kashan. Donc, parfois ces tapis sont considéré comme étant des Kashan ou des Isfahan alors qu'ils ne le sont pas. Par contre, un Qum ne sera jamais considéré comme étant un Tabriz car les tapis de type Qum, Kashan et Isfahan sont composé de noeud asymétrique (Persan ou Senneh) alors que les tapis Tabriz sont composé de noeud symétrique (Turc ou Ghiodès). Les motifs boteh et zir-i-sultan sont devenus un thème classique dans la décoration de ces tapis. En ce qui concerne les couleurs, les Qum n'en comprennent pas une vaste gamme, ce sont généralement des tons vifs: rouge, bleu, bleu ciel et crème sont les plus usités pour le champ, même si dans les années 70, on employait des tons beaucoup plus ténus et éteints. De grande importance sont les Qum entièrement noués en soie qui représentent la pointe de diamant de la production persane contemporaine. Il s'agit de tapis au nouage très fin, riches en couleurs, nuances et détails minutieusement réalisés qui n'ont pas d'équivalents dans toute la Perse.



Un bref aperçu des tapis de l'Arbre de vie

Le concept d’ « arbre de vie » illustre l’idée que toutes formes de vie sur terre sont reliées. Cette représentation d’un arbre à multiples branches a été exploité depuis des centaines d’années dans des domaines aussi diverses que la science, la religion, la philosophie, la mythologie, ainsi que l’art du tissage de tapis. Il s’agit là d’un symbole traditionnel et classique très différent des autres motifs que l’on retrouve habituellement sur les tapis. En effet, celui-ci s’inspire d’un des symboles les plus anciens et universels parmi tous les symboles religieux et mythologiques dans l’histoire de l’Homme. Depuis les temps anciens, l’arbre de vie sur les tapis orientaux représentait un chemin reliant la Terre au paradis. Ce lien entre les humains et les mondes paradisiaques, illustré par l’arbre de vie, peut être retracé dans les anciennes cultures à travers le monde : en Europe, en Asie mineure et dans l’Orient.

En fait, les arbres ont toujours porté une signification particulière dans la religion des juifs, des chrétiens et des musulmans. L’arbre de vie est un symbole mystique utilisé dans la Kabbale, cette tradition ésotérique du judaïsme, servant à décrire la voie vers Dieu et la manière dont Il créa le monde à partir du néant. Les kabbalistes le percevaient comme une représentation schématique expliquant le processus de création de l’univers. Il symbolise le point là où notre compréhension des origines du monde ne peut aller au-delà. Les kabbalistes ne considèrent pas que le temps et l’espace aient une vie antérieure et situent plutôt ces concepts à des stages ultérieurs sur le diagramme de l’arbre de vie. Dans le Livre de la Genèse, l’arbre de vie est un arbre planté par Dieu Lui-même au beau milieu du jardin d’Éden, dont les fruits promettaient une vie éternelle (l’immortalité) à celui ou celle qui en mangerait. Dieu planta aussi l’arbre de la connaissance du bien et du mal (Ge 2:9). Une différence a été soulevée entre ces deux arbres. L’arbre de la connaissance du bien et du mal représente le monde physique avec les opposés qui le composent, tels que le bien et le mal ou encore la lumière et l’obscurité. L’arbre de vie, quant à lui, représente plutôt un royaume spirituel où la dualité n’existe pas, mais où l’unicité prime. Dans l’Islam, l’arbre de vie est le pont entre le paradis, le monde de l’Homme et le monde inférieur. Il est habituellement utilisé en tandem avec un motif de jardin, de vase ou de tapis de prière. Dans la foi baha’ie, il peut faire allusion à la Manifestation de Dieu, lorsqu’un grand maître fait apparition auprès de l’humanité d’une époque à l’autre. L’analyse de ce concept peut être poussée davantage : les racines et le tronc de l’arbre seraient donc la Manifestation, alors que les branches et les feuilles seraient ses adeptes. Les fruits qui poussent de cet arbre permettraient d’alimenter la civilisation sans cesse croissante. On retrouve aussi l’arbre de vie dans la saga nordique de l’arbre sacré Yggdrasil, d’où jaillit une cascade d’eau magique procurant sagesse et connaissance. Similairement, dans la mythologie chinoise, dans les sculptures de l’arbre de vie, on peut y distinguer un oiseau et un dragon, qui est souvent symbole d’immortalité.

Certains ateliers de fabrication en Perse, en Anatolie, en Inde et au Pakistan produisent des représentations très détaillées et réalistes de l’arbre de vie. Des versions plus stylées et géométriques peuvent aussi être retrouvées dans de nombreux villages et tapis nomades provenant de la Perse, de l’Anatolie et de l’Afghanistan. Il s’agit aussi d’un design courant sur les tapis de prière Balouch. De nos jours, le motif typique d’arbre de vie est parfois combiné avec les motifs des tapis persans traditionnels tels que les Isfahan, Kirman (Kerman), Qum, Semnan et Veramin.





Sélection divers:
Kazakh impérial : 12'6" x 8'10"
  Kazakh impérial  

12'6" x 8'10"
Tapis caméléon: 11'5" x 9'1"
        Caméléon        

11'5" x 9'1"
Savonnerie Louis XVI : 12'3" x 9'1"
Savonnerie Louis XVI

12'3" x 9'1"
Tabriz : 13'11" x 10'
              Tabriz              

13'11" x 10'
Badakshan : 13'7" x 9'11"
          Badakshan          

13'7" x 9'11"
Kélim Boucles d'Oreilles : 11'9" x 8'8"
Kélim Boucles d'Oreilles

11'9" x 8'8"
Mauri Bokhara : 2'11" x 2'2"
        Mauri Bokhara        

2'11" x 2'2"
Isfahan - circa 1950 : 5'4" x 3'5"
Isfahan - circa 1950 : 5'4" x 3'5"


               POLITIQUE PRIVÉE   |   TERMES D'USAGE   |   TÉMOIGNAGES  |   © DROIT D'AUTEUR 1997-2018 TAPIS D'ORIENT BASHIR               
CERTAINS IMAGES DU DIAPORAMA PROVIENNENT DE LA REVUE ARCHITECTURAL DIGEST, HOUZZ, PINTEREST & ICONS8.COM.