Arbre de vie Serapi, circa 1920

9'6" x 6'8"

Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"

Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"
Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"
Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"
Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"
Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"
Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"
Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"
Arbre de vie Serapi, circa 1920 : 9'6" x 6'8"
NomArbre de vie Serapi, circa 1920
Dimensions en pieds9'6" x 6'8"
Dimensions en mètres2.90 x 2.03
Matière100% laine pure
Type de fabricationNoué à la main
Type de noeudsSenneh (asymétrique)
Pays de fabricationIran
Origine du designPersan
ConditionSeconde main, unique en son genre, bonne condition
Numéro de référenceLP29111801f
DES TAILLES SUR MESURE SONT DISPONIBLES PAR COMMANDE SPÉCIALE
VEUILLEZ S.V.P NOUS CONTACTER AFIN DE VÉRIFIER LA DISPONIBILITÉ
Les photos sont représentatives et leurs couleurs ne sont pas nécessairement exactes.
Chaque tapis est de la plus haute qualité dans sa classe. Il est sélectionné pour vous par la famille Bashir.
Un bref aperçu des tapis au design Arbre de Vie

Motif de l'arbre de vie en tapis orientauxLe concept d'arbre de vie illustre l'idée que toutes formes de vie sur terre sont reliées. Cette représentation d'un arbre à multiples branches a été exploité depuis des centaines d'années dans des domaines aussi diverses que la science, la religion, la philosophie, la mythologie, ainsi que l'art du tissage de tapis. Il s'agit là d'un symbole traditionnel et classique très différent des autres motifs que l'on retrouve habituellement sur les tapis. En effet, celui-ci s'inspire d'un des symboles les plus anciens et universels parmi tous les symboles religieux et mythologiques dans l'histoire de l'Homme. Depuis les temps anciens, l'arbre de vie sur les tapis orientaux représentait un chemin reliant la Terre au paradis. Ce lien entre les humains et les mondes paradisiaques, illustré par l'arbre de vie, peut être retracé dans les anciennes cultures à travers le monde : en Europe, en Asie mineure et dans l'Orient. En fait, les arbres ont toujours porté une signification particulière dans la religion des juifs, des chrétiens et des musulmans.

L'arbre de vie est un symbole mystique utilisé dans la Kabbale, cette tradition ésotérique du Judaïsme, servant à décrire la voie vers Dieu et la manière dont Il créa le monde à partir du néant. Les kabbalistes le percevaient comme une représentation schématique expliquant le processus de création de l'univers. Les kabbalistes ne considèrent pas que le temps et l'espace aient une vie antérieure et situent plutôt ces concepts à des stages ultérieurs sur le diagramme de l'arbre de vie. Dans le Livre de la Genèse, l'arbre de vie est un arbre planté par Dieu Lui-même au beau milieu du jardin d'Éden, dont les fruits promettaient une vie éternelle (l'immortalité) à celui ou celle qui en mangerait. Dieu planta aussi l'arbre de la connaissance du bien et du mal (Ge 2:9).

Une différence a été soulevée entre ces deux arbres. L'arbre de la connaissance du bien et du mal représente le monde physique avec les opposés qui le composent, tels que le bien et le mal ou encore la lumière et l'obscurité. L'arbre de vie, quant à lui, représente plutôt un royaume spirituel où la dualité n'existe pas, mais où l'unicité prime. Dans l'Islam, l'arbre de vie est le pont entre le paradis, le monde de l'Homme et le monde inférieur. Il est habituellement utilisé en tandem avec un motif de jardin, de vase ou de tapis de prière. Dans la foi baha'ie, il peut faire allusion à la Manifestation de Dieu, lorsqu'un grand maître fait apparition auprès de l'humanité d'une époque à l'autre. L'analyse de ce concept peut être poussée davantage : les racines et le tronc de l'arbre seraient donc la Manifestation, alors que les branches et les feuilles seraient ses adeptes. Les fruits qui poussent de cet arbre permettraient d'alimenter la civilisation sans cesse croissante. On retrouve aussi l'arbre de vie dans la saga nordique de l'arbre sacré Yggdrasil, d'où jaillit une cascade d'eau magique procurant sagesse et connaissance.

Similairement, dans la mythologie chinoise, dans les sculptures de l'arbre de vie, on peut y distinguer un oiseau et un dragon, qui est souvent symbole d'immortalité. Certains ateliers de fabrication en Perse, en Anatolie, en Inde et au Pakistan produisent des représentations très détaillées et réalistes de l'arbre de vie. Des versions plus stylées et géométriques peuvent aussi être retrouvées dans de nombreux villages et tapis nomades provenant de la Perse, de l'Anatolie et de l'Afghanistan. Il s'agit aussi d'un design courant sur les tapis de prière Balouch. De nos jours, le motif typique d'arbre de vie est parfois combiné avec les motifs des tapis persans traditionnels tels que les Isfahan, Kirman (Kerman), Qum, Semnan et Veramin.

Sources et inspiration : BÉRINSTAIN, Valérie, et al. L'art du tapis dans le monde, Paris, Mengès, 1996, 378 p. ; JERREHIAN JR., Aram K. A. Oriental Rug Primer, Philadelphie, Running Press, 1980, 223 p. ; HERBERT, Janice Summers. Oriental Rugs, New York, Macmillan, 1982, 176 p. ; HACKMACK, Adolf. Chinese Carpets And Rugs, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1980, 45 p. ; DE MOUBRAY, Amicia. et David BLACK. Carpets for the home, London, Laurence King Publishing, 1999, 224 p. ; JACOBSEN, Charles. Oriental Rugs A Complete Guide, Rutland et Tokyo, Tuttle, 1962, 479 p. ; BASHIR, Shuja. communication personnelle, s.d. ; Sources de sites web et dates de consultation variées (à être confirmées). Utilisé sous toutes réserves.

À propos des tapis antiques

Les tapis antiques, qui datent d'au moins cent ans, sont faits de laine travaillée à la main et de teinture naturelle ; ils possèdent une surface plus lumineuse et animée, ce qui donne une illusion de profondeur. Les tapis fabriqués il y a entre 50 et 99 ans sont considérés comme étant semi-antiques.

Les designs de tapis orientaux et persans du 20e siècle ont lentement commencé à se transformer ; plus l'influence occidentale s'installait dans le Moyen-Orient, plus les cultures originaires perdaient de leur influence; leur habilité à conserver des designs traditionnels diminua en même temps que leur habileté à préserver des techniques d'artisanat traditionnelles.

Pour cette raison, la différence entre les tapis antiques et les pièces qui firent fabriquées plus tard ne se distingue pas uniquement en nombre d'années ; il s'agit plutôt d'une véritable distinction dans la qualité, et ce, sur plusieurs niveaux.

Conseils pour les collectionneurs
  • Les tapis antiques sont faits généralement de laine, de coton et de soie. Les nouveaux tapis sont faits à partir d'une variété de fibres telles que le coton mercerisé, la fausse soie, le mélange de soie et à partir de fibres artificielles telles que l'oléfine
  • Si le tapis possède des signes d'usure, mais demeure de couleur vive; ceci est un indice que c'est un véritable tapis antique.
  • À des fins d'assurances, vous devriez toujours demander à obtenir un certificat d'authenticité d'un marchand. Celui-ci devrait inclure les informations suivantes: la grandeur, l'origine, l'âge, le style, le matériel, le nombre de nœuds par pieds carrés, la condition et la valeur estimée du marché.
  • Un véritable tapis oriental ne possède pas de marque et n'est pas tufté à la main.

Demande de prix

Veuillez prendre un moment pour remplir le formulaire ci-bas :

Demande de prix pour :

Numéro de référence :

Numéro de téléphone
Méthode préféré de contact
Commentaires

Faire une offre

Veuillez prendre un moment pour remplir le formulaire ci-bas :

Votre offre pour le tapis
Numéro de référence
Numéro de téléphone
Méthode de contact préféré
Commentaires