Le Tapis Ardabil

Vue globale du tapis Ardabil

Le tapis Ardabil, complété en 1539-40, est un des plus grands et plus beaux tapis Islamiques qui existe. Il a aussi une importance historique. Il a été commissioné en paire par le souverain d'Iran, Shah Tahmsap, entre 1524 et 1576 pour le tombeau de son ancêtre, Shaykh Safi al-Din, dans la ville d'Ardabil dans le nord-ouest de l'Iran.

Ce tapis, des plus célèbres, a été le sujet de copies sans fin dans des tailles variés. Il y a des Ardabils chez « 10 Downing Street » et même Hitler a eu un dans son bureau à Berlin. Le fameux designer, poète, écrivain, traducteur et activiste social William Morris l'a décrit comme:

    « Une oeuvre d'art remarkable ... le dessin est d'une perfection singulaire ... sa taille et sa splendeure comme chef
d'oeuvre font pleine justice à la beauté et les qualitées intellectuelles du dessin. »

NomArdabil
Taille (pieds) 34'5 x 17'5
Taille (m) 10,5 m x 5,3 m
FabricationNoué à la main
Noeuds Perse (Senneh) - Noeuds asymétriques, 340 noeuds par pouce carré
MatièreLaine et soie
ChaîneSoie naturelle. 35 croisements par pouce carré
OrigineNord ouest de l'Iran
Âge 16ième siècle (1539-1540)
Couleurs du champNuances de bleu, 3 nuances de rouge, jaune, vert, noir et blanc.
Couleurs de bordureNuances de bleu, 3 nuances de rouge, jaune, vert, noir et blanc.

Brève histoire du tapis Ardabil

Le tapis d' Ardabil est un type de tapis persan du 16e siècle considéré comme étant une des plus grande merveille de la Perse antique. Au 16e siècle, sous la protection des souverains, l'art du tapis s'est développé en Perse et en Inde, aussi bien sur le plan technique qu'artistique, dans ce qu'on appelle les manufactures de cour. C'est de cette époque que date cette paire de splendide tapis. Il n'existe aucune archive indiquant la ville d'orgine de ces deux tapis. Par contre, selon les spécialistes de l'industrie, les villes de Tabriz ou Kashan en Iran sont probalement ou des villes natifs des tapis. De plus, il n'existe aucune preuve que les tapis proviennent nécessairement du sanctuaire a Ardabil.

Il y avait à l'origine deux tapis, mais l'un a été sacrifié pour réparer l'autre. Celui qui est le mieux conservé se trouve désormais au Victoria and Albert Museum de Londres. Le deuxième au musé à Los Angeles manque la principale bordure extérieure. Le tapis a été confectionné en utilisant le nœud persan, son velours est en laine, la chaîne et la trame sont en soie. Sa densité est de 518 000 nœuds par mètre carré. Le tapis a été vendu au 19e siècle pour financer les réparations de la grande mosquée d'Ardabil dans le nord de la Perse. Il y aura fallu trois années à cinq tisserands pour réaliser ce tapis qui avait été commandé par le Shah Tahmasp pour la mosquée de Safir.

Le champ est généralement ivoire et les motifs présentent des teintes très vives avec un large emploi du rouge et du vert pois. Son décor géométrique est d'inspiration caucasienne. Ce tapis, des plus célèbres, a été le sujet de copies sans fin dans des tailles variés. Il y a des Ardabils chez "10 Downing Street" et même Hitler a eu un dans son bureau à Berlin.

Matériaux & Techniques du tapis Ardabil

Matériaux & Techniques

Le nombre de noeuds exact du tapis Ardabil varie tout au long de sa structure, comme des tapis typiques, et le nombre donné de 340 noeuds par pouce carré (équivalent a 5,472/dm2) est la moyenne. Le tapis Ardabil de Los Angeles a 350 noeuds par pouce carré en moyenne, donc les deux tapis ont plus ou moins la même quantité de noeuds. Cette similarité supporte la théorie que les deux tapis ont été tissés par la même équipe et en même temps.

Médaillon du tapis Ardabil

Médallion

En regardant le médaillon central précisément symmétrique, on aperçoit des scènes de la nature, dans ce cas si un jardin. Selon la majorité des experts, ceci suggère que la partie intérieure du medaillon réprésente une mare de jardin. Cependant, certains experts dispute ceci et disent que ce dessin consiste d'un medaillon central « sunburst », qui réprésente l'intérieur d'un dome, entouré de 16 pendentifs.

Grande Lampe du tapis Ardabil

Deux Lampes de Mosquée

Grande Lampe

Deux lampes de mosquée de différentes tailles sont suspendues du médaillon central, le long de l'axe du tapis. Les historiens d'arts se sont débattus sur la signification des lampes pendant des siècles. Certains disent que les lampes ont été insérées pour créer un effet de perspective. Autrement dit, le designer voulait qu'ils apparaissent de la même taille quand vus de l'autre côté du tapis. Cependant, il n'y a aucune évidence de l'utilisation de ce type de perspective en Iran dans les années 1530s. D'autres historiens pensent que les lampes ont été incluses pour imiter les lampes trouvées dans les mosquées et les lieux de pèlerinage. Ils proposent que les lampes dans le tapis, en combinaison avec les lampes qui pendent du plafond, créée une unification visuelle dans le lieu saint.

Petite Lampe du tapis Ardabil

Petite Lampe

La direction de la pile montre que les tisserands ont commencé à la fin avec la lampe plus petite.

Tout comme la plus grande lampe, la petite lampe a une forme plate plutôt que la forme d'un objet tridimensionnel. En outre, il comporte un petit défaut délibéré dans sa conception, reflétant la conviction que la perfection appartient à Dieu seul.

Certaines personnes pensent que la lampe plus petite a été conçue pour créer un effet de perspective - si vous vous assoyiez à côté, les deux lampes sembleraient avoir la même taille.

Fleurs et Lobes du Champ du tapis Ardabil

Fleurs et Lobes du Champ

Le fond bleu riche est couvert de feuilles et de fleurs attachées à des tiges délicates qui se propagent partout dans le champ. Les vignes entrelacées suivent des motifs en spirales, ovales et en losange, avec presque aucune lignes droites. Un long parcours tire les yeux a mi-chemain du tapis, et puis fragmente dans une demi-douzaine directions, comme des feux d'artifice qui éclatent en volées de couleur progressivement plus petites. Les motifs floraux créent des illusions temporelles merveilleuses. Les fleurs sont des palmettes de lotus Sassanides typiques croisé avec des pivoines chinoises, certaines en pleine floraison et d'autres émergeant à peine de leurs bourgeons.

Fleurs de Bordure du tapis Ardabil

Fleurs de Bordure

Des nuages de style chinois animent les bordures droites florales. Cette fleur, connu sous le nom de la fleur lotus est présenté 16 fois à travers la bordure du tapis d'Ardabil. Le décor de sa bordure est très élaboré. La laine du velours de l'ardabil est assez terne et les fils plutôt grossiers.

Généralement, dans la culture Perse, les dessins floraux sont pris pour représenter le printemps, et toute l'allégorie associée à la renaissance et la fertilité. Mais chaque fleur porte un sens. Les fleurs lotus à travers la bordure représentent la renaissance et les pivoines, propagées à travers le champ, représentent le pouvoir.

Épigraph & Signature du tapis Ardabil

Épigraph & Signature

Les deux tapis d'Ardabil portent une même inscription: les premiers hémistiches d'un ghazel (ode) de Hafez, suivis de la modeste signature du maître tisserand Maqsoud Kachani et de la date 946 h./1539-40 ap. J.-C., apposée entre deux traingles, vers l'une des bordures verticales.

L'épigraphe est une double allusion destinée à montrer d'une part la reconnaissance du maìtre tisserand envers son protecteur, qui avait commandé cette magnifique pièce et qui fut très probablement Chah Tahmasp, au début de son règne, et exprimant d'autre part le dévouement du tisserand à la fois envers Chah Tahmasp et Dieu le Protecteur.

Texte en FarsiTraduction Française
جز استان توام در جهان پناهی نیست "
سرمرا بجز این در حواله گاهی نیست
"عمل بنده درگاه مقصود کاشانی
"Nul autre refuge n'existe au monde que le seuil de Ta demeure,
Nulle part ailleurs ne puis-je reposer mon front.
L'oeuvre du serviteur de la cour, Maqsoud Kachani en 946."

Sources et inspiration : VICTORIA & ALBERT MUSEUM. Carpet - The Ardabil Carpet. [en ligne]. http://collections.vam.ac.uk/item/O54307/the-ardabil-carpet-carpet-unknown/ [page consultée le 11/01/2019]; LACMA (LOS ANGELES COUNTY MUSEUM). Ardabil Carpet. [on line]. https://collections.lacma.org/node/230372 [page consulted on 11/01/2019]; BASHIR, Shuja. communication personnelle, 11 janvier 2019 ; Utilisé sous toutes réserves.

Placer une Commande

Nous pouvons reproduire tous tapis montrés sur cette page, dans la taille et les couleurs de votre choix. Pour obtenir plus de renseignements ou placer une commande sur mesure, veuillez s.v.p nous appelez au 514-735-1958. Nous sommes ouverts du lundi au samedi entre 10 hrs et 17 hrs. Vous pouvez aussi nous envoyer un courriel au info@tapisbashir.com